Jour 21 : Je pense au monde d’après…

Toujours en confinement, nous respectons les consignes pour sauver des vies. #RestezChezVous.

Aujourd’hui est le dernier jour du dossier

21 jours pour mieux vivre le confinement

Je profite de ce dernier article pour remercier les personnes qui ont lu, commenté, partagé les articles qui composent ce dossier.
J’espère qu’il vous a aidé et vous aidera à positiver le confinement en vous donnant RDV, à vous et à votre bien-être.

Pour ce dernier jour, j’ai envie de partager avec vous une de mes dernières lectures inspirantes :
@CaVaChangerAvecVous de @JulienVidal

Le confinement est une opportunité pour nous de réfléchir à ce qui est bon pour nous et comment vivre mieux une fois que la vie sociale renaîtra.
Et peut-être que comme moi, vous aurez envie de démarrer concrètement une démarche de vie « éco-citoyenne ».

Je partage alors avec vous les fondements principaux de ce que je suis prête à mettre en place pour être actrice du changement. Je vous livre ici des extraits choisis de ce livre qui m’inspire.

1- Pourquoi décider d’agir ?

Tout d’abord, rappelons-nous ce que Chirac a dit en 2002 :

Notre planète crie au secours à chaque fois que nous puisons dans ses réserves : elles sont limitées.
Notre société et son système crée de plus en plus d’inégalités entre richesse et pauvreté.
Individuellement, nous avons du mal à nous trouver une place dans ce monde qui réponde également au préservement de notre qualité de vie.

2- Comment contredire notre égo ?

Le prix du vivre mieux ne réside pas uniquement dans les coûts d’achats choisis. Il réside aussi et surtout dans des habitudes éco-citoyennes :

  • en redonnant de la valeur à l’essentiel et le confinement nous y invite (alimentation, culture, éducation…),
  • en se réappropriont les gestes qui font notre vie par le fait main et le fait maison,
  • en suivant le rythme des saisons dans notre assiette,
  • en achetant moins mais mieux,
  • en renouant avec la notion d’usage en empruntant ou en louant,
  • en prenant soin de nos objets et en les réparant pour augmenter leur durée de vie.

Le temps n’est plus dans le débat de l’écologie, nous sommes déjà en retard.
Est-il utile de rester 4h par jour devant la télévision (c’est la moyenne française) ?
Et si on utilisait notre temps pour regarder quelles actions éco-citoyennes mettre en place ? Elle sont référencées sur le site : CaCommenceParMoi.org (il y en a plus de 200).
Prendre le temps de vivre mieux est une priorité individuelle et universelle.

Devenir éco-citoyen n’est pas forcément synonyme de rétrogradation ou d’inconfort. Cela demande juste :

  • de décider de ne plus baser sa vie sur ce que nous possédons mais sur ce que nous valons (qualités, talents, passions…),
  • d’arrêter les achats compulsifs et d’accumulation personnelle et de ne garder avec soi que ce qui est durable dans le temps ou qui a une valeur affective forte et réelle,
  • de prioriser sa consommation sur ce qui nous apporte santé et bien-être.

Quand on est le premier d’une communauté ou d’une famille a décidé d’agir éco-citoyen, on peut parfois se sentir seul mais cette démarche a toute sa place en société.
Quand vous discutez avec d’autres… Etes-vous dans l’écoute ou voulez-vous avoir raison ?
Agir seul dans la bienveillance, c’est simplement avoir foi en ce qu’on fait, si bien qu’on en devienne contagieux.

Et quand cela semble compliqué d’agir, alors il y a des supports qui peuvent nous aider :

  • films, podcasts, livres, magazines,
  • newsletters qui informent régulièrement sur les enjeux de notre planète,
  • des conférences et ateliers qui couvrent des sujets éco-citoyens.

Agir seul est utile : à chaque niveau son degré de responsabilité. N’attendons pas d’autrui pour prendre la nôtre. N’oublions pas que ce que nous proposent les géants de la distribution correspond à ce qu’on leur achète. En créant une nouvelle demande, nous appellerons une nouvelle offre. (Il n’y a qu’à voir le nombre de rayons bio qui naissent dans les supermarchés…)

3- Comment changer et activer l’éco-citoyenneté ?

Il s’agit là de faire un point sur ses valeurs et les mettre en accord avec nos actions quotidiennes. Pour illustrer, je partage avec vous les actions que j’ai mises en place ou que j’ai décidé de mettre en place prochainement – petit à petit, l’oiseau fait son nid.

A la maison 🏡

  • Coller un Stop Pub sur la boîte aux lettres,
  • Utiliser des lingettes et chiffons réutilisables,
  • Réduire son temps sous la douche (3 min max),
  • Installer des mousseurs aux robinets,
  • Fabriquer ses propres films alimentaires lavables (tuto)
  • Recycler ses déchets,
  • Installer des ampoules LED,
  • Se débarrasser du plastique…

Pour son alimentation 🍽

  • Ne plus acheter d’eau en bouteille plastique,
  • Prendre des sacs en tissu et sacs à vrac pour faire ses courses,
  • Faire ses yaourts maison,
  • Acheter la quantité juste nécessaire,
  • Manger fait maison et de saison,
  • Privilégier les circuits courts,
  • Eliminer les produits contenant de l’huile de palme,
  • Créer son potager…

Niveau consommation 🛍

  • Remplacer les cotons démaquillants par des disques en tissu lavables,
  • Utiliser des brosses à dents à tête interchangeable,
  • Acheter des objets ou vêtements d’occasion,
  • Louer ses vêtements,
  • Soutenir financièrement des projets solidaires…

Et pour les loisirs… 🤸🏼‍♀️

  • Participer à une boîte à livres,
  • Aller à la bibliothèque,
  • Faire un sapin de Noël en récup’,
  • Offrir des arbres,
  • Se promener en forêt…

Et pour son bien-être ? 🧘‍♀️

  • Eteindre la télévision,
  • Apprendre à s’ennuyer,
  • Utiliser ou fabriquer des produits d’hygiène et de beauté solides,
  • Méditer,
  • Apprendre à faire soi-même…
    Sur ce point, je teste, modifie et élabore plusieurs recettes que je souhaite partager avec vous lors d’ateliers que je peux organiser chez vous, vos ami(e)s en attendant de vous recevoir dans un beau cadre naturel et reposant 😉

4- Et comment avoir un impact sur le collectif ?

Apprendre, faire, montrer, échanger les bonnes pratiques, demander conseils, apporter des conseils… Et toutes les occasions sont bonnes :

  • célébrer la fête des voisins,
  • donner ses objets non utilisés,
  • donner son sang,
  • participer aux conseils de quartier,
  • participer aux sessions publiques du conseil municipal

et échanger collégialement sur la construction d’un pacte pour la transition écologique.

Evidemment, la liste des actions possibles est encore longue, inépuisable alors, si vous désirez vous joindre à moi pour agir, écrivez-moi, posez-moi vos questions, expliquez-moi comment cela se passe pour vous et construisons ensemble notre habitat de demain, notre commune de demain, notre monde de demain.

Je vous souhaite un bon confinement et profitez bien de ce temps de pause pour penser le monde dans lequel vous souhaitez vivre. Il sera un jour l’heure de transformer la pensée par la réalité.

« Le monde appartient à l’humanité,
non pas à un chef, que ce soit roi, prince ou chef religieux,
le monde appartient à l’humanité.

– Dalaï Lama –

Et n’oubliez pas :

Revenir au dossier complet « 21 jours pour mieux vivre le confinement »

Sandra_Couleur Bio’Naître

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close